Vide-sanitaire

Définition

Définition

Le vide-sanitaire correspond à un volume entre le plancher bas de la maison et le sol naturel. Le volume créé est impérativement ventilé grâce à des grilles de ventilation en façade.
Le vide-sanitaire est considéré accessible dès qu’il présente une hauteur minimale de 60 cm ainsi qu’un accès de 0,6 m2.


A quoi ça sert ?

Ce principe constructif est indispensable en cas de sol humide pour protéger la maison de remontées d’humidité et/ou de terrain présentant une pente car il permet à la maison de s’y adapter.


Description de la mise en oeuvre

Après avoir décapé la terre végétale et réalisé les fondations, on monte le soubassement.
Quelques rangs de parpaing (en général 2 à 3 rangs) sont montés sur les fondations avant la mise en place du plancher bas de la maison. Ce dispositif vient créer un vide entre le sol naturel et le plancher haut.
Les rangs de parpaings sont protégés de l’humidité par l’application d’un enduit hydrofuge.
Sa hauteur est au minimum de 20 cm.
Le plancher haut du vide sanitaire correspond au plancher bas du rez-de-chaussée. Il est composé de :

  • Poutrelles béton prenant appui sur les murs de soubassement ;
  • Hourdis béton ou polystyrène entre les poutrelles venant créer un coffrage pour la dalle de compression ;
  • Une armature métallique composée de treillis soudé ;
  • La dalle de compression béton.