Projet immobilier
La rubrique Projet Immobilier vous propose un ensemble d'articles autour de la construction du projet immobilier : financement, investissement, choix du terrain, planning de travaux ...
 

Investir dans la maison individuelle 3/3

Publié le 03/06/2022

Beaucoup d’investisseurs en devenir sont plutôt jeunes, puisqu'ils ont entre 25 et 34 ans. Investir dans un bien immobilier est ouvert à tous, même pour ceux ayant un plus petit budget. En effet, même si certaines grandes villes sont trop chères pour y devenir propriétaire, l’option d’un petit investissement est possible, et permet aux personnes avec des budgets moindres de se constituer un patrimoine en faisant construire une petite maison pour la louer.

Passez à l'action !

Depuis la sélection du bien, jusqu’au financement et en finissant par la gestion locative… Prenez les rênes, et ayez les clés en main pour investir !

A. Choisissez bien votre achat immobilier

Lorsque vous faites construire une maison en vue de la louer, il y a trois critères à prendre en considération :

  • L’emplacement
  • La comptabilité avec le régime fiscal
  • La perspective de vente


Le bon emplacement

Pour vous assurez que votre construction de maison soit rapidement louée, et très régulièrement, il est très important de faire les bons choix en termes d'emplacement et d’agencement intérieur.

Pour attirer les locataires tout en demandant un loyer relativement élevé, il faut que l’emplacement soit irréprochable, et que votre maison soit idéalement située.


Réfléchir en amont à une perspective de vente

Réfléchissez bien en amont à une perspective de vente, car pour cela, un emplacement dynamique et un bien sans défaut majeur sont à privilégier pour obtenir le meilleur rendement locatif.

Attention, si vous bénéficiez d’un régime fiscal de faveur, vous devrez conserver votre bien immobilier pendant une durée minimale avant de le vendre (par exemple, pour la loi Pinel cela peut être 6, 9 ou 12 ans), sauf si vous justifiez d’un cas de force majeure (décès du propriétaire, accident ou maladie entraînant une invalidité du propriétaire, ou licenciement du propriétaire).

 

B. Recherchez votre financement

Pour financer votre achat immobilier, il est tout à fait possible d’avoir recours à un prêt bancaire. Pour cela, calculez bien la somme que vous aurez à rembourser, chaque mois, et prenez en compte toutes vos dépenses, et notamment le montant du prêt bancaire de votre résidence principale, ou le montant de votre loyer.

Deux prêts semblent convenir pour ce type d’investissement immobilier locatif :

  • Le prêt “In fine”
  • Le prêt amortissable

 

C. Pensez au mode de gestion

Pour réussir votre investissement locatif, il faut que la gestion immobilière soit bien optimisée. Deux modes de gestion immobilière sont possibles :

  • La gestion propre
  • La gestion déléguée à un professionnel

 
La gestion propre, faite par vous-même

Lorsque l’on met en location son logement, il est tout à fait possible d’en gérer sa location seul(e) !

Cela permet notamment de conserver une part du loyer, qui aurait pu alors servir à rémunérer la société de gestion locative. Il y a cependant des tâches incompressibles à réaliser lorsque l’on veut gérer son bien immobilier soit même :

  • Les tâches à réaliser en amont : Réalisation des diagnostics, diffusion de l’annonce de location, choix du locataire, et rédaction du contrat de location
  • Les tâches récurrentes : Encaissement des loyers, envoi des quittances de loyers, gestion des assurances, règlement des charges de copropriété (s’il y en a), déclaration des revenus locatifs
  • Les tâches ponctuelles : Relations avec le locataire, entretien du logement, suivi des éventuels travaux
  • Les tâches exceptionnelles : Gestion des impayés, gestion des sinistres

 
La gestion déléguée à un professionnel de l’immobilier

Lorsque l’on met en location son logement, l’option numéro 2 et parfois la plus simple lorsque l’on est novice en location immobilière. Confier la gestion à un professionnel immobilier permet de vous libérer complètement des contraintes de gestion !

Cependant, prenez bien en compte que cette libération et ce service ont un coût. : ces frais varient généralement entre 6 et 8% des loyers perçus.

 

D. La garantie locative

Lors de la location de votre bien immobilier, il est vivement recommandé de souscrire à la garantie locative. Celle-ci garantit :

  • Les réparations pour les éventuels dégâts que le locataire aurait causés au bien loué
  • Le versement des loyers en cas d’impayés des locataires
  • Le fait de continuer à percevoir le montant du loyer à hauteur de 80%, quelle que soit la raison de l’inoccupation du bien

Pensez à ceux qui rêvent de leur petit jardin et investissez dans une maison neuve !

 

 

  POUR ALLER PLUS LOIN

Retrouvez tous nos conseils pour tout savoir sur l'investissement immobilier

en téléchargeant gratuitement le guide "Tout savoir sur l'investissement immobilier"

TÉLÉCHARGER LE GUIDE

Par ici les curieux