Habitat/Conception
La rubrique Habitat et conception vous propose un ensemble d'articles autour de la conception de la maison, de la phase de réflexion, en passant par les choix de matériaux jusqu'à la réalisation finale de la maison (mur, escalier, toiture, patio, luminosité, suite parentale ...). Nous vous proposons aussi de lire les évolutions à venir comme le devenir de la maison connectée ...
 

Les différents types d'éclairage : fonctionnel, ponctuel, décoratif…

Publié le 07/10/2013

L’éclairage est l’élément principal permettant de donner non seulement de l’esthétisme à votre maison, mais aussi de l’ambiance et de la lumière efficace. Il est indispensable de connaître les différentes sortes d’éclairage intérieur afin que la lumière soit optimale. Chaque éclairage est différent et offre une ambiance particulière mettant en valeur votre intérieur selon vos besoins. Chacun a sa manière de percevoir la lumière selon le confort recherché et la vision.

L’évolution de l’éclairage dans le monde

L'éclairage est un moyen qui offre à l’homme un environnement avec des conditions de luminosité jugées nécessaires pour ses activités ou son confort. La perception de la lumière est propre à chaque personne, c’est la raison pour laquelle il est essentiel de connaître les diverses sortes d’éclairage existantes pour l’optimisation de la luminosité de sa maison.

Les Orientaux ont une préférence pour la lumière indirecte et la pénombre, tandis que les Occidentaux veulent toujours avoir beaucoup de lumière dans leurs habitations. Quant aux Japonais, ils préfèrent les petits jeux d’ombre.

La lumière existe déjà depuis environ quatre milliards d’années grâce au soleil qui est présent bien avant l’apparition du premier homme sur Terre. Dans les foyers traditionnels qui n’ont pas encore accès à la nouvelle technologie, les individus procurent de l’éclairage via une combustion des matériaux naturels tels les bois, les bouses ou les tourbes.

Après la découverte du feu, la lampe à huile est apparue, celui-ci est un vieux système d’éclairage, mais qui est encore utilisée de nos jours par certaines tribus éloignées des évolutions technologiques. Les plus vieilles étaient réalisées dans une pierre creusée dans laquelle une mèche est trempée d’huile. Puis, au fil des siècles, la chandelle fut créée avec du jonc trempé d’une graisse animale ou végétale.

À partir du Moyen Âge, la concurrence entre la chandelle et la lampe à huile s’installait à l’Occident. Au milieu du XIXe siècle, la bougie fut inventée par Eugène Chevreul et a eu un grand succès. Ensuite, au XVIIIe siècle, l’éclairage au gaz fût créé en Chine et son utilisation se répande dans le monde, puis vient l’éclairage électrique.

Les différents types d’éclairage d’intérieur

Les différents types d’éclairage d’intérieur disponibles sont :

  • L’éclairage général est le plus important dans une habitation, car il offre un ton lumineux. C’est celle que l’on allume en premier afin de pouvoir circuler et faire une activité normale dans la pièce. Il illumine l’ensemble d’un volume pour une meilleure vision dans chaque coin de l’espace. Pour plus de clarté, il est conseillé de multiplier les sources au lieu d’utiliser une source unique.
  • L’éclairage d’ambiance est conçu par un faisceau avec une intensité variable en fonction de l’effet recherché. Le choix de la couleur est important, car elle influence le registre des émotions, par exemple les bleus sont froids et les rouges sont chauds. Il ne doit en aucun cas dominer l’éclairage général, le but étant de produire une ambiance particulière. Il peut aussi valoriser un élément décoratif comme le tableau, ou le miroir… Il est possible d’utiliser des lampes de table ou des lampadaires pour ce faire.
  • L’éclairage ponctuel est délimité pour un espace particulier, contrairement au dernier type. On doit le diriger sur un lieu précis de la pièce en laissant les autres espaces dans l’ombre. Celui-ci s’utilise sur une table de la salle à manger, le plan de travail de la cuisine ou encore la tête de lit. Il est donc préférable d’utiliser de petites lampes sur pied ou des spots munis des ampoules à faible clarté.
  • L’éclairage fonctionnel est nécessaire pour éviter la fatigue des yeux pendant la réalisation des activités minutieuses telles que la lecture. Il est conseillé d’utiliser un faisceau de lumière à forte intensité, mais concentré. Celui-ci complète l’éclairage général de la pièce. En outre, l’éclairage concentré permet d’insuffler une atmosphère mettant ainsi en valeur certaines zones de la pièce.

L’éclairage pour un aspect décoratif

Pour un appartement ou une maison sombre, il est nécessaire de prévoir un éclairage artificiel pour un confort visuel. On peut opter pour un éclairage électrique avec une intensité qui peut varier selon les pièces ou en fonction de son usage.

Pour un bureau ou une cuisine par exemple, il vaut mieux choisir un éclairage à haute intensité et qui est blanc. À l’inverse, la chambre à coucher doit comporter une faible luminosité pour une atmosphère reposante avant de se coucher.

Cependant, l’éclairage peut constituer un élément de décoration des pièces. Il est ainsi possible d’utiliser des abats jours posés sur la tête de lit pour avoir des contrastes d’éclairage. Ces derniers sont dotés des bougies classiques ou rechargeables avec des ampoules LED et des composants de haute qualité.