Bien penser ses pièces de vie - 1/2

Habitat/Conception - Publié le 06/02/2019

 

L’évolution de la structure des ménages et les avancées technologiques influencent notre mode de vie, avec des répercussions sur la manière dont nous vivons dans nos maisons et plus particulièrement dans nos pièces de vie.

(Lorsque nous parlons de la pièce de vie, nous sous-entendons le séjour, la cuisine, le salon. Des espaces conviviaux que nous n’imaginons plus les uns sans les autres).


 

 

Identifier ses besoins pour moduler son espace

 

Nos nouveaux modes de vie façonnent aujourd’hui nos intérieurs et nous poussent à la personnalisation de nos espaces de vie.

Tantôt contraint par l’évolution des ménages, le vieillissement de la population, l’accessibilité, les réglementations thermiques, les contraintes sociales et professionnelles, la pièce de vie doit pouvoir s’adapter à toutes les attentes. L’ère du numérique et de la domotique lui demande également d’être connectée et intelligente.

Nos habitudes changent et nous aussi. Nous sommes de plus en plus casaniers et aimons recevoir de plus en plus chez nous. Nous passons une grande partie de notre temps libre dans ces espaces chaleureux où nous trouvons même un terrain propice au développement professionnel. Il est donc indéniable que la fonctionnalité des pièces a changé, et que chaque pièce est habitée différemment.

Quels que soient nos besoins du moment, grâce à de multiples possibilités de mises en œuvre, nous arrivons à moduler ces espaces selon nos usages : par l’emploi de cloisons modulables, de verrières, d’éclairages d’ambiances, ou encore des volets roulants motorisés, … mais également en proposant des interactions entre les pièces, dans la continuité des volumes, par des revêtements de sols ou murs, ….

 

Ainsi le traitement des pièces de vie nous offre de belles perspectives sur leur flexibilité d’usage.

 

 

 

Typologie d’espaces de vie

Selon la typologie du logement, nous retrouvons 3 principes de volumes. Ils nous permettent d’apporter, non pas la solution, mais une réponse aux modes de vie actuels. En favorisant des pièces ouvertes les unes sur les autres, nous cherchons à offrir une pièce de vie conviviale, accueillante, un espace de partage et d’échange.

L’enjeu de la flexibilité réside dans le fait qu’à travers ces configurations nous ayons également la possibilité de créer des espaces plus intimes pour des activités qui demandent de la concentration, du calme.

 

 

2.1 Le type Bande

Le type bande est un volume rectangle avec 3 possibilités d’agencement du salon, de la salle-à-manger et de la cuisine ouverte.

Selon la position de la cuisine, il existe 3 exemples de conception : droite, en angle ou centrée. La cuisine devient une sorte d’annexe au duo salon/salle à manger. Parfois espace de refuge, où il est possible de travailler, ou encore espace de réception, la cuisine contribue à rendre la pièce de vie chaleureuse et devient un lieu où l’on se sociabilise autant que l’on cuisine.

 

 

Solution n°1

 


La cuisine linéaire

La cloison se réinvente et transforme avec elle la notion de séparation.
Délimitée par un module de séparation, la cuisine linéaire habille en toute discrétion les murs de la pièce de vie derrière un élément qui à la fois la dévoile et la sépare.

Au-delà de l’idée d’isoler une partie de la pièce, la cloison se dessine plus comme un liant, élément intermédiaire pour créer une véritable interaction avec le reste du séjour et casse l’effet longitudinal du volume.
Selon le budget, le module peut devenir un réel mobilier design.

 

 

 

 

Solution n°2

 

L’ouverture de la salle à manger sur les autres pièces aide aux échanges au sein de la famille lorsque les rythmes de vie sont désynchronisés. Et parallèlement, le canapé d’angle apporte un coté cozy.


La cuisine d’angle

Ici, l’espace cuisine d’angle offre une véritable zone d’échange. L'îlot apporte une profondeur au volume de la pièce de vie et la décloisonne complétement.  La famille évolue ainsi dans un même espace abritant plusieurs fonctions. L’îlot participe à faire de la cuisine une partie intégrante du séjour et de la vie de famille.

 

 

 

 

 

Solution n°3

 

La cuisine occupe une position privilégiée au centre de la pièce de vie, rompant ainsi avec l’habitude d’être face à un mur. Il devient alors facile de déployer et d’orienter les points de vue sur l’intérieur ou l’extérieur en fonction des vues (parc, jardin, lac, monument, etc.), ou bien de l’ensoleillement.

 

La cuisine îlot


Dans cette configuration, la cuisine occupe une position centrale qui permet de gérer l’articulation entre le salon et la salle-à-manger. Un peu dans l’esprit loft, elle offre un double comptoir qui favorise la discussion et les échanges.
L’emploi d’une verrière permet d’unifier les éléments de la cuisine et de jouer sur la transparence et l’éclairement de la zone d’accès. Tout comme la cloison de la cuisine linéaire, le côté comptoir de cuisine peut être revisité.

 

 

 

 

2.2 Le type angulaire

Dans le type angulaire, nous disposons de plans où la cuisine est en retrait par rapport à la partie salon – salle-à-manger. Nous proposons 2 solutions de ce type.

 

 

 

 

Solution n°4

 

La cuisine de forme L


La forme en L crée naturellement 2 points d’extrémité. Cette configuration permet alors d’avoir des espaces qui peuvent fonctionner de façon autonome, idéal pour des activités qui demandent un peu plus d’intimité.
L’orientation et le positionnement du canapé participent à la fermeture ou à l’ouverture de la pièce, sans nécessité de cloisonner.
La salle-à-manger permet de renforcer le lien entre les 3 espaces et les dégagements tout autour de la table allégera l’angle de la pièce et du même coup libère le volume dans son ensemble.
Le glissement de la cuisine en arrière-plan, libère notre champ visuel et physique, favorisant ainsi la sensation d’espace libre.

 

 

 

 

 

Solution n°5

 

La cuisine de forme T


En utilisant au maximum la périphérie du volume pour positionner le mobilier, nous libérons le centre de la pièce et fluidifions la circulation. Ce procédé permet de jouer sur les perspectives et d’avoir un maximum de recul.
La pièce de vie devient le lieu privilégié pour accueillir des meubles design ou des objets esthétiques.
De plus, toujours dans cet esprit, la TV trouve également sa place et est visible en tout point de vue. Dans l’idéal, nous recommandons de positionner la TV sur le mur perpendiculaire aux ouvertures.
L’emploi de verrières en limite du coin cuisine, permet de séparer tout en douceur la partie préparation de la partie réception.

 

 

 

2.3 Le type compact

Dans le type compact, il est intéressant de regrouper des éléments pour générer de multiples spatialités, telle que cellier, WC ou encore l’entrée…

 

 

 

Solution n°6


Le modèle multi-faces
Ici, la combinaison de l’îlot de cuisine avec des placards de rangement, participe à la création d’un espace cellier et à la structuration de l’entrée vers le séjour.
La paroi coulissante entre le salon et l’entrée apporte une mobilité à la pièce de vie en modelant comme bon nous semble la spatialité du séjour.

 

 

 

Solution n°7

 

Le modèle bifaces


Dans cette configuration, nous regroupons les pièces humides afin d’aérer au maximum la pièce de vie. Cela permet de créer une pièce ouverte et structurée. Désormais, les espaces se prolongent pour former une véritable pièce de vie. La cuisine s’ouvre complétement. Le salon se présente comme une pièce d’intérieur ouverte sur l’extérieur.
La salle-à-manger rayonne de luminosité qui est de mise pour en faire un espace agréable. La pièce de vie devient une terre d’accueil et symbolise aujourd’hui un lieu de partage et d’échange.

 

 

Pour aller plus loin 

 

Vous souhaitez en savoir plus sur la conception de votre pièce de vie ? 

Téléchargez gratuitement notre guide "Bien penser ses pièces de vie"

 

Télécharger le Guide