Les éclairages dans la maison : basse tension et basse consommation

Eco-construction - Publié le 21/09/2009

Pour préserver l’environnement, l’Union Européenne a arrêté un calendrier de retrait progressif des ampoules à incandescence d'ici 2012. Depuis le 1er septembre 2009, les ampoules classiques de 100 Watts, dites « à filaments », ne sont plus distribuées sur le marché. L'objectif de cette mesure est d’inciter le consommateur à s’équiper d’ampoules à basse consommation, ce qui permettra de réaliser d'importantes économies d'énergie. Des systèmes d’éclairage à basse tension sont aussi de plus en plus proposés, afin de réduire la facture d’électricité tout en étant éco-responsables. Explications.

Rappel: différence entre Basse Tension et Basse Consommation

Ces deux termes sont souvent amalgamés ; on parle de système d’éclairage basse tension, qui fonctionne avec des lampes halogènes ; la basse consommation concerne les ampoules à économies d’énergies, autrement appelées ampoules économiques.

Principes et objectifs

 Eclairage Basse Tension (ou Très Basse Tension, appelée T.B.T):

Depuis quelques années, on a vu apparaître sur le marché de l’éclairage des systèmes alimentés en très basse tension, c’est-à-dire en 12 Volts (au lieu du traditionnel 220 volts), ce qui est une révolution ! Le système a été permis grâce à la mise au point d’ampoules à très forte luminosité, les halogènes.

A 6, 12 ou 24 Volts, les ampoules halogènes à basse tension fonctionnent grâce à un transformateur.

Les fabricants de luminaires préconisent une installation sur câbles, avec collerettes directionnelles, ou sur des rails de plafond. Que les spots soient encastrés, suspendus grâce à un câble ou sur rail, on retrouve toujours :

  • des ampoules et des douilles
  • une alimentation en 220 V
  • un transformateur 220/12 V
  • un câblage primaire et un secondaire.

Avantages

  • La lampe halogène à basse tension a une durée de vie de 2 000 à 4 000 heures, ce qui lui confère deux avantages :

sécurité d’utilisation : le voltage de sortie est de 12Volts. Cette qualité trouve son intérêt dans les pièces humides (salle de bains par exemple), sous réserve bien entendu que le fabricant veille à utiliser un transformateur de sécurité.

économie de consommation (80% d’économie d’énergie par rapport à une ampoule classique!)

  • Un rendement supérieur à celui des ampoules classiques (+10 à 20%)
  • Même en très basse tension, l’ampoule halogène est efficace, car elle procure une énergie à puissance égale de celle dégagée par une ampoule classique.

Inconvénients

On ne peut pas éclairer toute la maison avec un système de basse tension ! Ce type d’éclairage reste ponctuel. Utilisez des halogènes à basse tension pour des zones de repas, de lecture…ou pour mettre en valeur des meubles, tableaux, vitrines…

Eclairage Basse Consommation:

Comme son nom l’indique, l’ampoule à basse consommation est économique et écologique, car elle consomme très peu, en comparaison avec l’ampoule classique, appelée à « incandescence ».

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : le marché est en pleine croissance et a réalisé un taux de 30% entre 2007 et 2008.

Quelle ampoule économique choisir pour remplacer l’ampoule à incandescence ? Il suffit de diviser la capacité par 5 !

Exemple: pour une lampe avec ampoule à incandescence de 100 Watts, prendre une ampoule économique de 20 Watts.

Avantages

  • Beaucoup moins énergivores que les ampoules classiques : 5 fois moins d’énergie consommée
  • Une durée de vie bien plus grande que les ampoules à incandescence (8 000 heures pour les ampoules à basse consommation contre 1 000 heures pour une ampoule classique et 2 /3 000 heures pour un halogène)
  • Une efficacité énergétique incontestable : les lampes basse consommation sont classées A ou B alors que les ampoules traditionnelles sont entre E et G (la graduation allant de A à G)
  • Un produit recyclable à 93%
  • Les derniers modèles d’ampoules à basse consommation ont nettement amélioré leur temps d’allumage, réduit aujourd’hui à 15 secondes
  • Les impacts environnementaux : une très faible quantité de mercure présente dans l’ampoule (3 mg en moyenne, contre 7 mg par exemple pour les « néons »).

 Inconvénients

  • Un danger pour la santé ? A priori aucun, si l’on prend la précaution de se positionner à une distance d’environ 30 cm du luminaire à ampoules Basse Consommation
  • On dit que la lumière diffusée est froide, blanche. Cette affirmation est de moins en moins juste car les fabricants mettent progressivement en place des ampoules dont la couleur se rapproche vraisemblablement de celle dégagée par les ampoules classiques
  • Le recyclage est un petit peu délicat, c’est pourquoi il faut respecter les consignes de tri si on souhaite faire un geste « écologique » : soit on rapporte au revendeur ses ampoules usagées, soit on se rend à la déchetterie. Toute l'information est disponible sur le site de Recyclum (www.recyclum.com), l'éco-organisme agréé responsable des lampes usagées.
  • Un coût d’acquisition plus élevé que celui des ampoules à incandescence (compter entre 5 et 8 euros). Les constructeurs se justifient en expliquant que les ampoules basse consommation sont issues de technologies innovantes, complexes, donc leur prix est forcément plus conséquent. Heureusement pour nos porte-monnaie, les fabricants assurent que les prix vont chuter avec le temps !

Auteur : Anne (www.e-redacteur.com)