Cap vers l'énergie positive et le bas carbone 1/2

Eco-construction - Publié le 06/07/2019

Si vous envisagez de faire construire votre maison, vous devez vous intéresser à la réglementation environnementale de 2020 (RE 2020). Cette réglementation, qui entrera en application courant 2020 a pour objectif de faire évoluer notre façon de construire et de vivre dans nos maisons en conciliant, une réduction de la consommation d’énergie et une diminution de notre empreinte carbone.

Notre réseau de constructeurs, conscients de la nécessité de bien comprendre pour mieux faire construire, vous propose un tour d’horizon de ce qui se profile dans un futur proche autour de la transition énergétique.

 

1.Rappel du contexte

 

1.1 Le secteur du bâtiment est énergivore

En France, le secteur du bâtiment représente 44% de la consommation d’énergie et près de 25% des émissions de CO2. Pour agir en faveur de constructions moins énergivores, une réglementation thermique fixe des objectifs à atteindre.
Ces dernières décennies ont été marquées par une évolution régulière de réglementations thermiques pour diminuer les consommations liées au chauffage et à la production d'eau chaude notamment).

 

  • RT 1974 : Isolation thermique et installation de chauffage à réglage automatique obligatoire
  • RT 1988 : Réduction des consommations énergétiques pour l'eau chaude sanitaire et le chauffage pour les bâtiments neufs résidentiels et non résidentiels.
  • RT 2000 : Consommation maximale réduite de 20% par rapport à la RT1988 pour les bâtiments neufs résidentiels et de 40% pour les bâtiments tertiaires
  • RT 2005 : Amélioration de 15% de la performance thermique pour les bâtiments neufs et parties nouvelles.
  • RT 2012 : Appliquées aux constructions neuves depuis le 1e Janvier 2013. La RT 2012 implique une diminution par 3 des consommations* par rapport à la RT 2005
  • RE 2020 : Applicable courant 2020. Amélioration énergétique avec utilisation plus large des Enr et de l'auto-consommation, maitrise de l'empreinte carbone dans la construction

(*) consommation pour 5 usages définis : le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire, l’éclairage, le rafraîchissement et les auxiliaires tels que la VMC et la pompe de circulation d’eau pour les solutions de chauffage central.

 

La RT2012, entrée en vigueur au 1er janvier 2013, a généralisé le principe du bâtiment basse consommation.
Les acteurs de la construction ont relevé le défi pour réduire la consommation d’énergie (consommation maximale de 50 KWh/m²/an) en améliorant la qualité des produits composant la maison (isolation, étanchéité, performance des équipements) et en intégrant les énergies renouvelables.

 

 

 

2.1 Ce qu'il faut retenir de la RT 2012

Après la construction de bâtiment à faible consommation d’énergie, la RE2020 orientera la construction vers des bâtiments à faible impact carbone (on ne peut pas parler d’énergie positive car les maisons ne le seront pas. L’enjeu de la prochaine RE est précisément le bas-carbone)

 

 

3.1 La maison à énergie positive

Après la construction de bâtiment à faible consommation d’énergie, la RE 2020 fait passer un cap vers la construction de bâtiments à énergie positive et à faible impact carbone.

L’un des objectifs de cette réglementation sera de réduire encore la consommation d’énergie. Il devrait être possible d’y certifier des maisons « énergétiquement » passive - voire positive - en y ajoutant le volet autoproduction d’énergie :
Une maison passive ne consomme plus d'énergie pour le chauffage en récupérant les apports externes et internes. On se tournera donc vers des maisons avec un Bbio très performant par rapport à la RT2012 (>40% plus performant)
Une maison à énergie positive ou BEPOS* consomme moins qu'une maison RT 2012 et génère de l'énergie autant voire davantage qu’elle n’en consomme pour ses besoins.

 

Dans le cas d’un BEPOS* 4 (Énergie niveau 4), le bilan énergétique est inférieur à 0 kWh/m2 par an. Aujourd'hui, le bilan énergétique d'une maison RT 2012 doit être en moyenne inférieur à 50 kWh/m2 par an.)

BEPOS* : Bâtiment à énergie positive

 

 

Maisons RE 2020 et autoproduction d’énergies renouvelables : 

L’évolution du marché entraine les nouvelles maisons à avoir recours aux énergies renouvelables. Elles devront être économes voire produire leur propre énergie en partie ou en totalité (BEPOS 4). Le niveau à atteindre sera connu courant 2019.
Le meilleur moyen de les intégrer est d’installer des solutions de type poêles à granulés, pompe à chaleur ou panneaux solaires thermiques. Mais il est aussi possible de produire sa propre électricité, notamment avec le photovoltaïque… Autant de solutions performantes et respectueuses de l’environnement.

 

 

3.2 La maison "Bas Carbone"

La grande nouveauté de cette réglementation environnementale est la prise en compte de l’empreinte carbone tout au long du cycle de vie du bâtiment (la fabrication et le recyclage des matériaux qui servent à la construction des maisons, la mise en œuvre sur le chantier et l’énergie qui sera consommée une fois la maison construite)
Pour y arriver, les industriels travaillent à développer de nouveaux produits plus « écologiques ». Il existe deux niveaux nommés Carbone 1 et Carbone 2.

Légende :

  • EGES = émission de Gaz à Effet de Serre (GES) sur l'ensemble du cycle de vie du bâtiment.
  • PCE : Produit de Construction et d'équipement, cela regroupe tous les matériaux ayant servis à la construction de la maison y compris les aménagements de la parcelle.
  • EGESPCE = zoom sur l'impact lié exclusivement aux Produits de Constructions et Equipements (PCE).
  • KgéqCO2 = kilogramme équivalent CO2
  • KgéqCO2 /m2SDP = kilogramme équivalent CO2 par m² de Surface de Plancher
  • kWhep = kilowatt heures d'énergie primaire

 

3.3 Amélioration du confort de l’habitat

La RE 2020 devrait prendre en compte l’amélioration du confort de l’habitat et du bien-être de ses occupants avec, notamment, un critère sur la qualité de l’air intérieur. En effet, dans une maison bien isolée et avec une perméabilité à l’air renforcée pour éviter les pertes de chaleur et les sensations de courant d’air froid, il devient nécessaire de renouveler l’air de telle sorte que la qualité dans les logements reste sain. A ce jour, nous n’avons pas encore d’information sur le critère qui sera suivi mais, d’ores et déjà, le critère sur la VMC est renforcée dans le cadre de la RT2012 pour assurer de ce confort.