Un bassin dans mon jardin : nos conseils

Décoration - Publié le 20/06/2018

 

Source : Pixabay

 

Reposant, naturel, décoratif, facile à mettre en place... le bassin peut vite devenir un lieu plein de vie, apprécié par les oiseaux, les grenouilles, les poissons et de nombreuses plantes d’eau. Un point d’intérêt supplémentaire au jardin qui ravira les petits comme les grands.

 

1. L’emplacement

 

 

Pour l’emplacement, deux facteurs à prendre en compte : l’exposition et la proximité des arbres. En effet, afin de préserver l’équilibre délicat de la vie aquatique il est conseillé de construire son bassin dans un endroit mi-ombragé pour éviter sa pollution par les algues vertes et l’évaporation trop rapide de l’eau.

La présence d’arbres à proximité est également à éviter sous peine de ramassage régulier des feuilles et de pollution de l’eau (notamment avec des aiguilles de pins)

 

 

 

 2. Les types de bassin

 Que vous ayez un balcon, une petite terrasse ou un grand jardin, il existe de nombreux styles, tailles et formes de bassins.

 

2.1  Les vasques / le bassin hors sol

Véritable bassin miniature, la vasque à l’avantage d’être à la fois esthétique et facile à poser tout en prenant peu de place. Celle-ci peut s’équiper de lumières de jeux d’eau mais également de plantes adaptées. Pour un côté rétro et brocante vous pouvez très bien réutiliser d’anciens tonneaux ou de vieilles bassines en fer.

 

Source : Sue Lowndes - Flickr

 

2.2  Les bassins préformés

De forme et de taille diverse, le bassin préformé est composé d’une coque rigide, prête à l’emploi, facile d’entretien et résistante aux UV et au gel.

 

Source : Rusty Clark - Flickr

 

2.3  La bâche

La bâche est la solution pour un bassin entièrement
personnalisé et sur mesure. Généralement en PVC et parfaitement étanche, elle s’adapte à toutes les formes de bassin. Pour garantir sa solidité, lors de la pose, ajoutez une fois les niveaux creusés, une couche de sable ainsi qu’un géotextile, qui la protégerons des cailloux.

 

QUE DIT LA LOI ? 

L’aménagement d’un bassin ne demande pas d’autorisation de travaux, mais vous pouvez cependant faire une déclaration de travaux à la mairie. Si vous êtes en copropriété, vous devrez consulter le cahier des charges avant de vous lancer.

 

 

3. La mise en place

Quelque soit le type de votre bassin, après la pose, il est nécessaire de mettre en place les différents éléments qui vont permettre une bonne filtration et aération de l’eau. 

Source : Rosyth Estate house - Flickr

3.1  La filtration de l’eau

L’installation d’un filtre permet de garder une eau pure et limpide. Celui-ci doit fonctionner en continu et est alimenté par une pompe qui se doit d’être adaptée au volume du bassin.
Pour une approche plus naturelle, il est possible de remplacer le filtre par des plantes variées, réputées pour leurs actions filtrantes et dépolluantes.

 

3.2  L’aération de l’eau

En complément du filtre, l’installation de jets ou de fontaines permettent d’assurer une bonne oxygénation de l’eau et d’éviter l’apparition d’algues dûes à l’eau stagnante. 

 

3.3  Les évacuations

Pour les petits bassins, il est nécessaire de prévoir un système de vidange pour qu’ils soient nettoyés régulièrement. Pour les plus grands bassins, il n’est pas question de les vider entièrement mais de prévoir les débordements en cas de pluies abondantes en créant un déversoir sur les côtés. 

 

4. La décoration du bassin

Source : Stonescape - Flickr

 

4.1  Les plantes

Les plantes sont essentielles dans l’équilibre de votre bassin. Filtrantes, purifiantes, oxygénantes, il est important de varier les espèces et notamment leur type (Flottantes, hautes, aquatiques, immersives…) afin de recréer un environnement naturel et de créer des zones d’ombres et de refuges pour la faune de votre bassin. 

 

 

4.2  Les poissons

Les poissons participent eux aussi à l’équilibre de votre bassin : ils se nourrissent des différentes plantes aquatiques ce qui permet de limiter leur développement, mais également des larves de moustiques.

De nombreux poissons s’adaptent parfaitement à la vie en bassin. Parmi les poissons les plus courants on retrouve les poissons rouges et les carpes. Attention cependant d’adapter la population à la taille de votre bassin ! Pour une adaptation parfaite, il est conseillé d’attendre 1 mois après la mise en eau pour empoissonner votre bassin.

 

Source : Robert Engberg - Goldfish - Flickr

 

4.3  L’éclairage

Pour que votre bassin soit visible de jour comme de nuit, n’hésitez pas à le mettre en lumière, ne serait-ce que par mesure de sécurité.