Créer l’intimité chez soi - Partie 1

Habitat/Conception - Publié le 12/09/2017

 

L’intimité est un élément important dans la conception de son logement. Enjeu tantôt social dans le lien avec les autres, tantôt psychologique dans le besoin d’extérioriser ce qu’il y a de plus intérieur, l’intimité prend forme à partir du moment où l’espace privé se dissocie et échappe à l’espace «public», où les murs, les objets qui nous entourent nous permettent de nous abandonner à ce qu’il y a de plus secret en « soi ». 

 


 1. De l'espace privé à  l'espace d'intimité

 

Intimité - Exemple Plan maison avec zones nuit et jour séparées

1.1 Un plan structuré

C’est à l’ébauche du projet, dans l’organisation spatiale de l’habitation que la notion d’intimité apparaît par l’acte même de séparer la zone nuit de la zone jour. Cette première étape marque ce besoin de discerner ce qui est de l’ordre du privé accessible aux autres (la partie jour) et ce qui rentre dans le contexte de l’intime (la partie nuit).

 

 

Muret Séparation Rue/ jardin

1.2 La notion de limite

La notion de limite s’installe rapidement dès lors qu’habiter un espace c’est se l’approprier. C’est déterminer les limites qui nous protègent de notre environnement (limite entre intérieur et extérieur) et qui définissent les usages collectifs familiaux et les usages intimes individuels. L’acte de délimitation de sa propriété instaure une première mesure pour affirmer son entourage. Il construit les étapes qu’il faut franchir pour rentrer dans son intimité.

Comprendre les limites révèle souvent la manière dont l’habitant perçoit cette intrusion entre d’une part l’espace public et privé, et de l’autre, l’espace privé et intime. Il arrive parfois que le cadre privé soit étroitement lié à celui de l’intimité. Notamment lorsque la parcelle du terrain est petite, et que le voisinage empiète considérablement sur la sphère privée.

 

A lire aussi : Protéger sa terrasse du soleil et des vis-à-vis

 

 


 

 

2. La préservation de l’intimité

 

2.1 Traitement des transitions

La préservation de l’intimité va se faire par des moyens détournés, par des espaces de sécurité, ou encore par des jeux de sensibilités, et des ruses de perception. 

 

Seuil porte d'entrée

 

2.1.1 Le Seuil

Le traitement du seuil d’entrée permet de créer un espace de transition entre deux mondes. Il marque un franchissement dans la sphère privée. Il offre une ouverture de l’intérieur vers l’extérieur. Il pose les conditions du cadre de l’intimité. En mettant la porte d’entrée en retrait par rapport à la façade principale, nous créons un volume qui enveloppe l’usager et l’inscrit dans une distance par rapport à son environnement.

 

<  Le fait de surélever le seuil par rapport au terrain permet de marquer le passage vers un espace isolé. 

 

2.1.2 Le hall d’entrée

Le hall d’entrée est un espace de transition entre l’extérieur et l’intérieur. La configuration du hall contribue non seulement à conforter le sentiment de sécurité face à un visiteur, mais participe au confinement de l’espace de vie. Grâce à des jeux de cloisonnement, ou à l’effet d’éloignement, la séparation visuelle avec le séjour permet d’isoler celui-ci des regards indiscrets.

 

 Le Hall d'entrée - Plan maison Cofidim

 

Circulation Couloir - Transition

2.1.3 Les circulations


La circulation est un cheminement important pour souligner la transition entre la zone jour et la zone nuit. De ce fait, le traitement du couloir peut être traité de manière à accompagner ce passage (lumière et profondeur). L’intimité produit une distance entre soi et autrui, c’est-à-dire, une différenciation indispensable à l’estime de soi et au respect de l’autre.

 

< La mise en perspective par l’étroitesse de la circulation et le jeu de lumière permet de créer l’effet de profondeur, de se détacher d’un espace et se préparer ainsi à rentrer dans un autre.

 

A lire aussi : Bien circuler dans son intérieur

 

2.1.4 Les portes

L’idée d’intimité inspire au secret. En cherchant à épurer au maximum les surfaces, l’espace nous isole naturellement dans une sphère protectrice. Le principe est de faire disparaître les rangements, de dissimuler les portes derrière de grandes cloisons coulissantes, qui participent à la construction d’un espace apaisant, comme une invitation à se dévoiler.

 

Le choix d’intégrer des systèmes de porte à charnières et bâti invisibles apportent une touche discrète  >

 

 IDes portes pour créer de l'intimité